Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 08:44

"Le désert se médite...

"Le désert se mérite..."

 

Notre rencontre avec les Goranes (ou Toubous)...

 

Il faut 11 heures de pistes au départ de FAYA-LARGEAU pour atteindre les contreforts de l'ENNEDI...

Notre guide nous donne la clef pour ouvrir la grande porte de l'Ennedi et de ses cathédrales de concrétions de grès...

L'eau, le vent , le sable ont façonné ses montagnes pour en faire des sculptures géantes, des labyrinthes cachés  et d' immenses cathédrales où l'on pénétre en silence...Des hommes ont laissé des témoignages colorés sur cette terre si fertile dont nous admirons aujourd'hui l'horizon de sable...

Nous progressons vers la guelta d'Archeï que nous observons du haut d'un promontoire après avoir traversé un canyon étroit et sinueux suivi d' une rude ascension sur des roches éclatées et tranchantes...Des passages sableux nous permettent de nous reposer...

Le ciel brille d'un bleu soleil...

Dans l'imposant défilé nous observons les caravanes de dromadaires venant s'abreuver dans la guelta...Le silence du site est troublé par le blatérage des dromadaires se bousculant dans l'eau saumâtre et noire de l'oasis...

Les derniers crocodiles du Sahara montent la garde et nous  reprenons la piste sans avoir pu les observer...Ils sont certes plus petits (environ 1,50m) par rapport à leurs frères africains du Kenya ou de Tanzanie mais ont terriblement peur des hommes...Ils se cachent tapis dans l'ombre de l'eau et ne sortent qu'après le départ des caravanes...

Nous poursuivons notre exploration vers les sites de peintures rupestres de TERKEÏ où l'on peut admirer la représentation d'une vache format XXL au plafond d'une grotte qui domine la vallée...Nous imaginons ces hommes et ses femmes en quête de nourriture tout en se protégeant des prédateurs éventuels...

La guelta de Bachikélé nous offre une délicieuse marche au rythme des dromadaires, des chèvres et moutons cernés par une horde de babouins peureux...

Nous franchissons le ouadi à midi sous un soleil de plomb ,en escaladant les roches pour rejoindre une immense plaine où trône en son centre une "cloche" de grès géante qui résonne encore de son histoire géologique...

Une explosion de roches colorées et un bivouac au pied de la Grande Arche d'Aloba...Le soleil s'endort en illuminant la porte du sanctuaire..

Nous profitons dès le lever du soleil des ombres et de la lumière qui s'enroulent sur les colonnes sculptées par le vent qui fait encore chanter les pierres...

Un spectacle " sons et lumières"...

Nous découvrons FADA ville perdue au milieu du grand musée à ciel ouvert de la préhistoire...

Nous retrouvons les barkhanes qui dansent dans le vent...

Les dunes succédent aux dunes qui viennent s'épandre sur notre  bivouac...La nuit est chahutée sous les bourrasques violentes du vent ,mais notre tente résiste...

Au matin une petite accalmie pour déguster notre petit déjeuner puis le vent se transforme en une tempête de sable qui nous accompagnera jusqu'à FAYA-LARGEAU...

La piste s'éclaire..

Nous venons d'atteindre la beauté finale de notre rêve...

Nos mains tremblent et nos yeux nous piquent en quittant nos amis Tchadiens...

Notre bonheur de "désert" leur appartient aussi...

Il fait toujours beau dans le coeur du "nomade"...


 

*Un grand merci à Maurice FREUND et à toute l'équipe de POINT AFRIQUE  pour avoir ouvert la piste du Tchad et nous permettre de découvrir  les merveilles de l'Ennedi...*

 



Partager cet article

Repost 0
Published by André
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Voyages en blog!
  • : J'ai parcouru les pistes qui dessinent les rêves et me suis ému de tant de merveilleuses réalités... J'ai pris le vol des oiseaux pour y respirer le parfum du Voyage... Et maintenant "Nous" réalisons ensemble la piste de nos rêves...
  • Contact

Recherche

Liens